MGC Metal Global Concept

Mieux connaître Sandrine Trevisiol, agent de contrôle qualité chez MGC

Sandrine Trevisiol, agent de contrôle qualité chez MGC

Faites plus ample connaissance avec Sandrine Trevisiol, agent de contrôle qualité chez MGC…

Depuis combien de temps travaillez-vous chez MGC/CPI ? Quel est votre rôle ?

Sandrine Trevisiol :

C’est assez récent, je suis entrée au sein de MGC il y a deux ans. Auparavant, j’étais déjà dans « la qualité », dans une société de tôlerie qui travaille principalement pour Caterpillar. J’ai une maîtrise en gestion de la qualité et  maitrise des procédés. Je suis tombée dans la qualité, comme Obélix dans la marmite de potion magique , depuis longtemps et j’exercerai ce métier jusqu’au bout, c’est une vraie passion. Chez MGC, je fais du contrôle qualité  de terrain en tôlerie, en traitement de surface. C’est à dire que j’interviens dans le contrôle qualité du début de la fabrication, jusqu’au contrôle final en passant par les étapes intermédiaires  dans le respect de la gamme de fabrication établie.

Plusieurs missions incombent à l’équipe qualité : être le support de la fabrication pour répondre aux questions, être le relais entre le client et la réalisation des pièces pour garantir le respect du process prédéfini, être en mesure d’alerter en cas de dérive sur le traitement de surface des pièces. Nous sommes l’un des maillons essentiels entre la production et les exigences clients. Selon la complexité des pièces, comme récemment un produit composé de 27 sous-ensembles, nous réalisons des contrôles qualité très poussés pour chaque pièce. C’est également la cas lorsqu’une pièce arrive chez nous pour la première foischaque « première fabrication » est verrouillée, avec des « stop » de contrôle à toutes les étapes.

À votre avis, quelles sont les qualités requises pour occuper votre poste ?

S.L :

Patience et pédagogie. On travaille avant tout avec de l’humain  il n’est pas évident d’entendre que le travail fourni a généré une non-conformité. C’est pour cela qu’il faut savoir faire preuve de pédagogie et réussir à faire comprendre que s’ il y a un « stop » qualité, ce n’est pas contre la personne mais bel et bien une action nécessaire pour atteindre notre but commun qui est la satisfaction de nos clients. Nous sommes une équipe et nous devons avancer en confiance avec le même objectif final.

Présentez-nous votre journée type en quelques mots ?

S.L :

Les journées se suivent et ne se ressemblent pas ! Mais la colonne vertébrale du contrôle qualité au quotidien, c’est le contrôle des pièces qui arrivent au poste , les contrôles volants en production et le contrôle final. Je suis aussi amenée à rendre compte de l’avancement de certains projets à ma responsable. Physiquement, j’interviens dans deux ateliers, la tôlerie et le traitement de surface. Au traitement de surface, je fais deux passages par jour pour contrôler l’aspect des pièces et veiller avec l’équipe du traitement de surface au respect des exigences clients.

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ?

S.L : Les projets sont très variés, on ne s’ennuie pas !  On intervient sur le traitement de pièces dédiées à différents secteurs comme par exemple celui de l’aéronautique, de l’aérospatial ou encore du médical ,et chacune de ces pièces, par ses spécificités, demande une attention et une vigilance particulière.

Comment imaginez-vous l’évolution de votre métier dans les prochaines années ?

S.L : Derrière le terme « contrôle qualité, on retrouve plusieurs aspects du métier. En ce qui concerne ma propre évolution, elle est directement liée à l’évolution de la société MGC et de ses équipements. Prochainement, nous allons être équipés d’une enceinte de brouillard salin qui va m’ouvrir un nouveau champ d’action en matière de contrôle qualité.

Un beau souvenir, une anecdote, une rencontre, un moment fort… en lien avec votre poste ?

S.L : Ma rencontre avec Anne, qui faisait partie de l’équipe qualité de MGC avant mon arrivée, m’a marquée car elle définit le métier de qualiticienne comme je me le représente : un métier avec une palette de compétences aux tons variés.

Si vous ne faisiez pas ce métier, quel autre métier auriez-vous choisi ?

S.L : Je ne ferai rien d’autre, j’adore mon métier et l’environnement industriel , pour vous dire, il m’est arrivé de programmer des visites d’entreprises ou d’ateliers pendant mes vacances…

Expert en traitement de surface, anodisation, chromatation et bi-traitement, MGC Metal Global Concept est un spécialiste de l’aluminium anodisé. Quel que soit votre besoin, consultez les équipes de MGC Metal Global Concept et bénéficiez du meilleur accompagnement pour tous vos besoins en matière d’alu anodisé.

Cet article vous a plu, partagez-le !
Inscription newsletter mgc
Recevez les derniers articles du blog MGC, chaque trimestre
Plus d'articles
anodiser l'aluminium
Traitement de surface

Pourquoi anodiser l’aluminium ?

Anodiser l’aluminium est un processus important dans de nombreux secteurs industriels. Elle offre de nombreux avantages et permet d’améliorer les propriétés de l’aluminium. Cet article