MGC Metal Global Concept

Mieux connaître Stéphane Pilot, coordinateur traitement de surface chez MGC

Stéphane Pilot, coordinateur traitement de surface chez MGC

Faites plus ample connaissance avec Stéphane Pilot, coordinateur traitement de surface chez MGC…

Depuis combien de temps travaillez-vous chez MGC/CPI ? Quel est votre rôle ?

Stéphane Pilot : Je connais bien la maison puisque je suis là depuis 1996, soit 27 ans. J’ai connu la chaine de production en manuel avant de passer à la ligne automatique en 2018. Aujourd’hui, MGC est équipé d’une chaine automatique et de deux chaines manuelles pour le traitement de surface. Mon rôle est d’organiser et coordonner la production sur l’ensemble de ces trois chaines pour avoir la meilleure fluidité possible. Selon la typologie des commandes, des pièces et des traitements à réaliser (oxydation, surtec, lanthane, bi-traitement, alodine…) je dispatche les pièces sur les différentes chaînes et supervise le travail des opérateurs, sachant que je suis moi-même opérateur sur la chaine automatisée.

À votre avis, quelles sont les qualités requises pour occuper votre poste ?

S.P : Sans hésiter, l’organisation. Il faut être organisé et avoir une bonne vision de l’ensemble des commandes pour optimiser le passage des pièces dans les bains de traitement. Face à d’importants volumes de pièces à traiter, il ne faut pas paniquer et savoir prendre assez de recul pour analyser la situation et prioriser l’ordre de passage des différentes pièces. Il faut aussi rester zen face aux produits que nous utilisons et manipulons au quotidien, acide sulfurique, acide nitrique et bain de colmatage à 90°C.

Comme, en plus des commandes planifiées, de nombreuses autres commandes urgentes arrivent à la dernière minute, il faut savoir les intégrer au flux de production sans toutefois impacter les commandes déjà planifiées. Étant donné que, chez MGC, nous nous engageons à livrer les pièces traitées sous 48 à 72 heures, il est nécessaire d’avoir un chronomètre dans la tête pour respecter cet engagement qui, en plus de la qualité, est l’une de nos marques de fabrique.

Que préférez-vous dans votre travail ?

S.P : Ce que j’aime, c’est la gestion des chaines de traitement de surface. La partie accrochage des pièces aux cadres, je l’exécute depuis des décennies donc je prends moins de plaisir sur cette étape-là. Par contre, piloter les chaines de production et faire en sorte d’optimiser chaque cycle de traitement de pièces est un vrai challenge au quotidien. Cela demande de bien réfléchir en amont, de réagir en cours de traitement, si cela est possible, pour accélérer le processus et de porter un regard attentif et avisé pour garantir la qualité en sortie de chaine. 

Présentez-nous votre journée type en quelques mots ?

S.P : J’arrive le matin et je m’assure que tout est en ordre. Juste avant moi, deux personnes contrôlent les pH des bains, je vérifie que ce soit bien le cas. Ensuite, je gratte les contacts électriques présents dans les bains pour assurer un fonctionnement optimal des opérations, et je prépare le premier cadre de pièces aluminium à traiter. À partir de ce moment-là et pour le reste de la journée, je passe en mode « gestion » du flux des cadres des pièces à traiter sur les trois chaines de traitement de surface et je gère les urgences. En fin de parcours, les pièces passent au contrôle qualité avant expédition aux clients.

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ?

S.P : On travaille sur des pièces très différentes, toutes en aluminium, mais toutes différentes pour les secteurs aéronautique, aérospatial, médical, mécanique …. Récemment, nous avons traité une série de cadres de raquettes à neige très haut de gamme destinées à l’armée, à le gendarmerie et aux sportifs de haut niveau.

Un beau souvenir, une anecdote, une rencontre, un moment fort… en lien avec votre poste ?

S.P : Mes plus beaux souvenirs sont plutôt liés à mes relations avec l’équipe qui m’entoure. Par exemple, c’est un vrai bonheur quand une collègue revient de congés maternité et qu’elle nous présente son petit. L’aspect humain est très important à mes yeux ! 

Si vous ne faisiez pas ce métier, quel autre métier auriez-vous choisi ?

S.P : J’ai une passion pour l’archéologie. Je suis toujours en train de me documenter et de regarder des émissions sur l’histoire et les sciences, je suis un grand fan d’Arte. Par exemple, on ne sait toujours pas aujourd’hui comment ont été construites les pyramides ?  On a des hypothèses mais ça s’arrête là ! Le chantier Guédelon me fascine aussi. En Bourgogne, une quarantaine de personnes, tous corps de métiers confondus (carriers, tailleurs de pierre, maçons, charpentiers, bûcherons, forgerons, tuiliers, charretières, cordiers…), sont en train de construire un château fort avec les techniques et les matériaux du Moyen Âge, c’est complètement fou mais ça passionne !

Expert en traitement de surface, anodisation, chromatation et bi-traitement, MGC Metal Global Concept est un spécialiste de l’aluminium anodisé. Quel que soit votre besoin, consultez les équipes de MGC Metal Global Concept et bénéficiez du meilleur accompagnement pour tous vos besoins en matière d’alu anodisé.

Cet article vous a plu, partagez-le !
Inscription newsletter mgc
Recevez les derniers articles du blog MGC, chaque trimestre
Plus d'articles
anodiser l'aluminium
Traitement de surface

Pourquoi anodiser l’aluminium ?

Anodiser l’aluminium est un processus important dans de nombreux secteurs industriels. Elle offre de nombreux avantages et permet d’améliorer les propriétés de l’aluminium. Cet article